Anakin Skywalker

De Wookiepédia
(Redirigé depuis Vador)
Aller à : Navigation, rechercher
 :Smallwikipedialogo.png

Cette page provient de Wikipédia

Cet article a été importé de Wikipédia, le contenu original peut être consulté sur cette page : Anakin Skywalker. Il nécessite une wookification, vous pouvez aider en le modifiant.

Merci de supprimer ce modèle quand la wookification a été effectuée.

Anakincolere.jpg
Anakin Skywalker
Informations biographiques
Planète natale

Tatooine

Naissance

41,9 av.BY[1]

Mort

4 ap.BY Étoile de la mort II, en orbite d'Endor[2]

Description physique
Espèce

Humain

Sexe

200px-Symbole mars.png Masculin

Taille
Cheveux

Blonds

Yeux

Bleus, jaune et rouge (Côté obscur)

Informations chronologiques et politiques

Anakin Skywalker était un Jedi légendaire et héros de l'Ancienne République, il deviendra plus tard Dark Vador. De son mariage avec Padmé Amidala naîtront les jumeaux Luke et Leia. C'est à la fin de la Guerre des clones qu'il sombre du côté obscur de La Force et devient l'apprenti Sith de Dark Sidious, s'ensuivra un duel contre son ancien maître Obi-Wan Kenobi qui le laissera infirme et l'obligera à utiliser une armure assurant son maintien en vie.

Sommaire

[modifier] Biographie

Au début de la saga Star Wars, Anakin est un enfant de neuf ans, possédant le taux de midi-chloriens le plus important connu (27 000), soit plus que celui de Maître Yoda, et disposant de capacités le prédestinant à devenir un grand chevalier Jedi. Il suit une formation pour le devenir, mais il se retrouve attiré par le côté obscur, c'est-à-dire la possibilité d'employer ses pouvoirs Jedi pour le mal. Les Jedi considèrent qu'il est celui qui doit ramener l'équilibre, conformément à une prophétie. Mais comme l'admet le Jedi Mace Windu, ils ne savent pas ce que signifie l'équilibre[5].

Sa mère,Shmi, affirme qu'elle a été enceinte de lui alors qu'elle n'avait pas de partenaire à l'époque. Le Jedi Qui-Gon Jinn spécula que les midi-chloriens étaient responsables de sa venue au monde. Les Jedi supposaient que c'était la volonté de la Force elle-même qui avait créé Anakin. L'épisode III apporta une nouvelle piste : on y apprend que le Sith Dark Plagueis pouvait créer la vie en utilisant la force. Les fans spéculèrent qu'il était le créateur d'Anakin[6]. On a depuis appris que les Sith affirment effectivement que Plagueis ait créé Anakin.[7]

Modèle:Spoiler

[modifier] Épisode I : La Menace fantôme

Dans sa jeunesse, Anakin Skywalker (surnommé Ani) vit avec sa mère Shmi sur Tatooine et est l'esclave d'un ferrailleur Toydarien du nom de Watto. Cet enfant semble détenir des capacités surprenantes pour un humain de son âge. Il est un mécanicien hors pair, le réalisateur du droïde de protocole C-3PO et le seul être humain de l’univers à avoir un don pour le pilotage de podracers (modules de course). Alors que son destin semble tout tracé sur la planète désertique de Tatooine, il fait la rencontre de Qui-Gon Jinn, un Maître Jedi fuyant la Fédération du Commerce en compagnie de son padawan Obi-Wan Kenobi et de la suivante de la reine de Naboo, Padmé Amidala. Très vite, Anakin s'attache à ces visiteurs et leur propose son aide afin que ceux-ci puissent acquérir un nouvel hyperdrive T14 indispensable à leur vaisseau spatial, alors défectueux. Durant son séjour chez Anakin, Qui-Gon Jinn remarque le lien surprenant qui unit le garçon à la Force. Selon le Maître Jedi, Anakin, n’ayant jamais eu de père, pourrait même avoir été conçu par la Force. Sa mère elle-même ne peut fournir d'explication à l'absence de paternité d'Anakin ("Je l'ai élevé, je l'ai porté, mis au monde. Moi-même je ne me l'explique pas"). Il fut conclu que les midi-chloriens l'avaient conçu. Qui-Gon Jinn suppose qui serait l'élu, celui qui rééquilibrera la force.

Après sa victoire à la course (de podracer) de la fête de la Bounta et grâce à l’aide de Qui-Gon Jinn, (qui avait misé sa liberté sur la victoire d’Anakin dans un pari contre Watto) contre le module de course, Anakin est finalement libéré de sa condition d'esclave. Cependant, sa mère ne peut être libérée, ce qui cause une grande déchirure dans le cœur d'Anakin, alors âgé de neuf ans. Encouragé par Qui-Gon, Anakin décide de partir avec le Jedi et de le suivre afin de pouvoir devenir son nouvel apprenti padawan.

Durant son premier voyage spatial, Anakin, offre à Padmé un médaillon en Jappor, en preuve de son attachement pour elle et fait la rencontre du padawan Jedi Obi-Wan Kenobi.

Sur Coruscant, la capitale de la République Galactique, Qui-Gon Jinn essaye de faire rentrer Anakin au sein de l'Ordre Jedi. Face au Conseil Jedi, Anakin se voit refuser son entrée dans l'Ordre malgré ces grandes compétences, Mace Windu le considérant trop vieux et Yoda voyant en lui beaucoup de peur et un avenir incertain. Malgré le refus du Conseil, Qui-Gon persiste à vouloir former Anakin et le prend donc sous son aile.

La guerre semble éclater sur la planète Naboo, victime de la Fédération du Commerce. La Fédération est dirigée par le Seigneur noir des Siths : Dark Sidious, qui est en fait Palpatine, un politicien de Naboo. Palpatine se sert du conflit sur Naboo pour se faire élire Chancelier par le Sénat galactique. Alors que la reine prépare un pacte avec les Gungans sur la planète Naboo pour combattre la Fédération, Anakin découvre avec étonnement que la reine n'était qu'une doublure et que la véritable souveraine est en réalité la suivante Padmé. Lors de la bataille, Anakin prend le contrôle d'un chasseur spatial sans en avoir l'intention et se retrouve propulsé au beau milieu d'une bataille spatiale contre un croiseur de la Fédération du Commerce. Après avoir atterri en catastrophe dans le hangar principal du croiseur, et avoir réussi, par mégarde, à toucher son générateur central, Anakin regagne la planète en tant que héros libérateur.

Après la mort de Qui-Gon Jinn sur Naboo, assassiné par Dark Maul, Obi-Wan, devenu Chevalier Jedi, accomplit la dernière volonté de son défunt maître en s'engageant à former Anakin. Devant l'entêtement d'Obi-Wan et par compassion face à la mort de Qui-Gon, le Maître Yoda lui donne son accord en affirmant cependant qu'il ressent un grand danger concernant l'enfant. Anakin devient donc officiellement le nouveau padawan Jedi de Obi-Wan, sa destinée en tant que Élu de la Force débute donc en ce jour...

[modifier] Épisode II : L'Attaque des clones

Dix ans plus tard, Anakin et Obi-Wan sont devenus des Jedi respectés, ayant prouvé leur valeur dans le règlement de plusieurs conflits. Cependant, Anakin est devenu un jeune homme espiègle et capricieux, il ne suit pas toujours à la lettre les ordres de son maître Obi-Wan. C'est tout naturellement vers eux que l'on se tourne pour protéger la sénatrice de Naboo qui est menacée de mort. Or Anakin est secrètement amoureux de la sénatrice. Cet amour pour lui est difficile à vivre car l'Ordre Jedi a des règles très strictes et complexes quant à la relation entre deux personnes.

Entre-temps, Anakin perçoit à travers la Force que sa mère est en grand péril sur Tatooine. Avec l'aide de sa bien-aimée, il se rend sur Tatooine et découvre qu'elle a été enlevée par les Tuskens, des nomades du désert. Il la retrouvera dans un camp des hommes des sables, mais dans un état critique, elle rend son dernier souffle dans les bras de son fils.

La colère gagne Anakin qui massacre aveuglément tout le camp des Tuskens. Son cœur s'est assombri et, avec Obi-Wan toujours sur son dos, il s'enferme sur lui même.

Obi-Wan l'appelle à l'aide depuis la lointaine planète Géonosis. Anakin et Padmé partent pour Géonosis. Ils y sont faits prisonniers et Anakin apprend que Padmé l'aime aussi. Les Jedi venus à leur secours avec une immense armée de clones mettent en défaite les armées de la CSI. Le Chancelier Palpatine, grâce à un habile jeu politique, réussit à se faire élire Chancelier Suprême du Sénat Galactique, un titre qui lui octroie tous les pouvoirs.

Pendant ce temps Anakin et Obi-Wan combattent le Comte Dooku mais ils ne sont pas assez puissants face au seigneur Sith, et Anakin y perd son bras droit. Maître Yoda vient à leur secours et fait fuir le Comte. La bataille étant finie, Anakin raccompagne Padmé sur Naboo, et se marie en secret avec elle (le code des Jedi le lui interdit).

[modifier] Star Wars: The Clone Wars

Alors que la guerre des clones fait des ravages partout dans la galaxie, Anakin se voit attribuer sans prévenir une jeune apprentie Jedi nommée Ahsoka Tano. Au même moment, le fils de Jabba le Hutt est enlevé et ce dernier supplie les Jedis de le retrouver. C'est à Anakin et à Ahsoka de le retrouver et de le ramener avant les séparatistes, car Jabba accordera à celui qui rapportera son fils le droit d'emprunter les voies qui lui appartiennent, cruciales pour gagner la guerre.

Avec l'aide du capitaine Rex, Anakin et son apprentie retrouvent la fils de Jabba le Hutt et parviennent de peu à échapper à Assaj Ventress, les séparatistes étant en fait responsables de l'enlèvement afin de s'attirer les faveurs de Jabba. Le fils de Jabba le Hutt est empoisonné mais Ahsoka parvient à le soigner à bord du vaisseau. Arrivés sur la planète où se trouve Jabba le Hutt, Anakin et Ahsoka se séparent. Si Anakin transporte le sac lui servant jusqu'ici à contenir le bébé Hutt, c'est en en fait Ahsoka qui a l'enfant. Dooku n'y voit que du feu et affronte Anakin jusqu'à ce que ce dernier lui avoue que ce n'est pas lui qui a le jeune Hutt. Cependant, Dooku a pris ses précautions et des robots semblables aux gardes du corps du Général Grievous font face devant la demeure de Jabba.

Anakin, croyant qu'Ahsoka a rejoint les Hutt et que ceux-ci s'apprêtent à la tuer, fonce à tout vitesse là où il croit sa padawan sans savoir qu'elle est en fait non loin, en grand danger face aux robots. Quand Anakin parvient à Jabba, il se rend compte que Ahsoka n'est pas là mais Dooku avait auparavant persuadé Jabba que les Jedis étaient à l'origine de l'enlèvement de son fils et qu'ils l'avaient même tué. Alors que les gardes du corps s'apprêtent à l'attaquer, Ahsoka,qui a battu les robots de combat, apparaît et rend son fils à Jabba. Ce dernier décide quand même de les tuer mais Padmé fera irruption par hologramme en annonçant que les séparatistes sont les vrais coupables et en en apportant des preuves. Anakin et Ahsoka ont ainsi réussi leur mission.

[modifier] Anakin Skywalker devient Dark Vador

Alors que la Guerre des Clones touche à sa fin, Anakin Skywalker est torturé par plusieurs cauchemars à répétition, comme ceux qui ont précédé la mort de sa mère. Cette fois, c'est son épouse Padmé qui est en danger. Lors d'un opéra, son ami le chancelier Palpatine lui parle d'une ancienne légende Sith, qui décrit l'histoire de Dark Plagueis, capable de commander à la vie, à la mort: de l'éviter. Anakin s'intéresse irrémédiablement à ce savoir, qui permettrait de sauver Padmé. Ainsi, lorsque Palpatine se révèle être Dark Sidious en personne, Anakin, conscient de faire du mal mais torturé par la possible mort de sa femme, se remet à son enseignement. Après avoir, par son intervention condamné Mace Windu à sa mort (alors que ce dernier tenait Palpatine à sa merci), il est fait Seigneur Sith par son nouveau maître, devenant ainsi Dark Vador.

Pour prouver à son maître sa totale loyauté en sa nouvelle allégeance, il se rend au Temple Jedi pour tuer tous les chevaliers présents. Accompagné par des miliers de soldats clones, il tue Cin Drallig, Maître Jedi renommé, ainsi que tous les Jedi du Temple, aussi bien professeurs, que padawans. La plupart des Chevaliers Jedis valides étant loin de Coruscant, les jeunes Jedis ont vu leur formation interrompue. Même le plus adroit des maîtres du sabre laser ne peut résister à Anakin Skywalker et aux stormtroopers de la 501e Légion. Aucun Chevalier, aucun enfant ne survivra au carnage. Sidious convainc son nouvel apprenti que le meurtre de ceux qu'il aime le rapprochera davantage des pouvoirs que confère le Côté Obscur de la Force. Les Jedi doivent périr les premiers - tous les Jedi.

Il part ensuite sur Mustafar, planète chaotique en permanence secouée par les éruptions volcaniques, où les leaders séparatistes sont réunis. Il se charge de tous les éliminer, mettant fin à la Guerre des Clones, laissant place à la suprématie de l'Empire.

Toujours sur Mustafar, Dark Vador étrangle sa femme Padmé mais ne la tue pas (elle mourra plus tard parce qu'elle ne VEUT plus vivre), persuadé qu'elle était venue pour le tuer, accompagnée d'Obi-Wan. S'ensuit un combat mythique entre lui et son ancien maître. Obi-Wan, qui cherchait à ramener son ancien ami du bon côté, perd tout espoir. Il finit par lui arracher les deux jambes et un bras.

Article détaillé : Duel sur Mustafar.

Dark Vador, vaincu, est brûlé quasi-totalement par la lave, mais survit. Dark Sidious vient en secours et lui fera installer sa celèbre combinaison de survie. Quand il reprend conscience sur la table du laboratoire de Sidious, il apprend que Padmé est morte (il pense l'avoir tué). Le hurlement qu'il pousse détruit en partie le laboratoire et les médidroïdes. Il restera hanté pour le restant de ses jours par le fait d'avoir tué celle qu'il aimait plus que tout, rendant ainsi son passage du côté obscur inutile (il pensait pouvoir faire le bien en passant du côté sombre) et c'est une source inépuisable de colère pour son maître. Vador brûle de haine envers lui. Mais il se rend compte qu'il est tout ce qu'il lui reste.

Sidious constate avec plaisir que sa rage est demeurée intacte: Dark Vador rêve de retrouver Obi-Wan et de le faire payer. Mais il n'est pourtant pas le parfait apprenti destiné à perpétuer l'héritage des Sith. Il ne pourra jamais employer la foudre des Sith ni y être insensible à cause de ses bras artificiels.

[modifier] La Grande Purge Jedi

Suite à ces évènements, Dark Vador reçut pour mission de traquer les derniers Jedi ayant survécu à l'Ordre 66. Leur nombre n'est pas énorme, mais ils représentent tout de même une menace pour le nouvel Empire. Peu de Jedi survécurent à la Grande Purge Jedi organisée par Vador et l'armée clone. Quelques-uns cependant, comme Obi-Wan, objet de toute la haine de Vador, ou Yoda, parvinrent à échapper à ce massacre en se cachant à travers la galaxie.

La Grande Purge Jedi durerait 20 ans. Les Jedi qui vivaient toujours au début de l'ère impériale avaient rapidement compris qu'ils ne pouvaient détruire les deux Seigneurs Sith, même en s'unissant.

La tentative la plus remarquable de venir à bout de Dark Vador fut menée sur Kessel par un petit groupe de huit Jedi, composé notamment de Tsui Choi et Bultar Swan, qui parvint à l'attirer dans un piège en propageant la rumeur d'une réunion Jedi à laquelle participerait Obi-Wan Kenobi. Lors d'une bataille farouche, le Seigneur Sith parvint à éliminer plusieurs de ses adversaires, mais fut finalement mis en difficulté devant le nombre de ses opposants et leur hardiesse. Il ne dut finalement son salut qu'à l'intervention inopinée de ses troupes clones, qui parvinrent à distraire les derniers Jedi présents et à les tuer. Après ce semi-échec, Vador retourna en piteux état auprès de l'Empereur, qui décida de retourner les évènements à son avantage. Alors que Vador avait failli être tué par une poignée de Chevaliers Jedi désespérés, l'Histoire retint qu'il a massacré à lui tout seul pas moins de cinquante représentants aguerris de l'Ordre, faisant ainsi naître la légende du Dark Vador tueur de Jedi. Sur Coruscant, l'Empereur fit bâtir d'impressionnantes constructions dédiées à sa toute-puissance. En tant que bras droit, Dark Vador disposait également de certains privilèges, et possédait notamment un immense palais sur le monde-capitale de l'Empereur. Il disposait également de plusieurs autres palais sur des mondes aussi distants que Vjun, où fut construit le Château Bast, sa plus importante résidence en dehors de Coruscant. Vador reçut également l'ordre de former un certain nombre de disciples sensibles à la Force pour servir l'Empereur et l'Ordre Sith. Bien que moins doués que les deux Seigneurs Sith, certains personnages comme le seigneurHethrir ou Vost Tyne devinrent de bons serviteurs de l'Empire.

Contrairement à l'Empereur, Dark Vador n'était pas intéressé par la politique, préférant l'action et la voie militaire. Sa position privilégiée le plaçait au-dessus de toute structure de commandement classique et le dotait de prérogatives exceptionnelles. Une position qui le fit vite détester de la plupart des officiers de l'état-major impérial, toutes armes confondues. LeSeigneur Noir était bien connu pour son manque de compréhension face à des actes d'incompétence, quand bien même ces derniers seraient exceptionnels dans la carrière d'un homme. Très rapidement, le bruit courut que Vador n'hésitait pas à tuer de ses mains tout officier ayant commis une erreur d'appréciation. Servir aux côtés d'un être aussi impitoyable était incroyablement dangereux à plus d'un titre. Cela pouvait également être l'occasion d'une promotion rapide, comme l'apprit à son avantage l'officier Firmus Piett, qui passa en une seconde du grade de capitaine à celui d'amiral après la mort de son supérieur, l'Amiral Kendal Ozzel.

Au début de l'Empire, certains officiers voyaient d'un très mauvais oeil ces deux étranges manipulateurs de la Force. Si les Jedi étaient parfois regardés comme des êtres mystérieux et dangereux de par leurs pouvoirs incompris du commun des mortels, les Seigneurs Noirs des Sith représentaient l'abomination ultime : les Jedi avaient au moins, eux, la décence de rester discrets et de ne pas trop se mêler des affaires militaires. Plusieurs officiers hauts placés décidèrent alors de fomenter un coup d'état et d'éliminer l'Empereur et son bras droit. Un plan savamment orchestré devait venir séparément à bout des deux Sith : alors que Palpatine serait attaqué par une horde de stormtroopers modifiés, Vador devrait être atomisé lorsqu'un faux vaisseau rebelle capturé exploserait à proximité. Malheureusement, les comploteurs sous-estimèrent largement leurs cibles, qui parvinrent toutes deux à se sortir de ce faux pas sans trop de dégâts. La rébellion des officiers fut étouffée dans l'oeuf et les responsables abattus sans autre forme de procès. Une tentative qui amusa plus l'Empereur qu'elle ne lui causa de réel souci.

[modifier] Le commencement de la Guerre Civile Galactique

Très rapidement après son accession au pouvoir, Palpatine dut faire face à une rébellion de plus en plus hostile, menée à l'origine par plusieurs sénateurs dont Bail Organa et Mon Mothma. Ces mouvements sans cesse grandissants de contestation envers ses méthodes, et dont le but était de restaurer la République, atteignirent les sommets à la création de l'Alliance Rebelle. Tout d'abord doté de moyens limités et ne représentant qu'une faible menace pour la toute-puissante Flotte Impériale, elle acquit au fil des années une certaine notoriété et plusieurs planètes la soutinrent - généralement de la manière la plus discrète possible. Cette montée en puissance d'un groupe armé de plus en plus puissant inquiéta Palpatine. Le Seigneur Noir desSith ne se souciait guère de l'aspect militaire des choses : il savait que son armée était quasiment invincible. Mais, en bon manipulateur, il savait aussi que ce mouvement de sympathie pouvait prendre de l'ampleur et lui causer des problèmes de plus en plus importants. Malgré la construction d'une nouvelle arme, l'Etoile de la Mort, il mandata Dark Vador pour découvrir la localisation de la base secrète de l'Alliance, pour l'annihiler. Mais cette dernière, surtout à ses débuts, savait pertinemment qu'il serait vain d'affronter la Flotte Impériale en terrain découvert. Ses commandants préférèrent fort judicieusement mener des opérations de guérilla sur des convois faiblement protégés ou des bases isolées. Les batailles impliquant de vastes flottes furent donc totalement absentes dans ce contexte, et Vador perdit finalement beaucoup de temps dans des recherches longues et difficiles. Les quelques escarmouches auxquelles il participa se concrétisèrent néanmoins toujours par une victoire impériale, mais les impacts stratégiques à long terme furent pour ainsi dire inexistants.

[modifier] Un Nouvel Espoir et la Bataille de Yavin

Après qu'il ait capturé la Princesse Leia Organa en possession des plans secrets de l'Étoile de la Mort, Vador tenta de faire parler la jeune espionne pour lui faire avouer le lieu de la base secrète de l'Alliance Rebelle. Pour des raisons qui lui apparaissaient comme inconnues à l'époque, le Seigneur Noir des Sith trouva en la princesse une résistance incroyable. Il était cependant loin de se douter qu'il faisait face à sa propre fille, adoptée par Bail Organa et élevée sur Alderaan. Face à son entêtement, le Grand Moff Tarkin, qui commandait la station spatiale impériale, menaça de faire sauter Alderaan. La princesse céda au chantage, mais donna de fausses informations aux Impériaux. Néanmoins, sans même attendre les résultats des investigations, Tarkin ordonna de détruire la pacifique planète.

Lorsqu'un petit commando parvint juste après ces évènements à s'infiltrer à bord de l'Étoile de la Mort et à délivrer la princesse Leia, Vador ressentit une présence dans la Force qu'il n'avait pas ressentie depuis fort longtemps. Au détour d'un des nombreux couloirs de la station de combat, il fit face à son ancien mentor, Obi-Wan Kenobi. Conscient qu'il serait bien plus puissant mort que vivant,Kenobi se sacrifia pour laisser le temps à Luke Skywalker et ses amis de s'enfuir et en même temps fusionner avec la Force pour continuer l'enseignement de Luke ; Dark Vador vint facilement à bout de son pire ennemi une fois que celui-ci eut sciemment éteint son sabre laser. Utilisant les plans dérobés à l'Empire, les Rebelles parvinrent à déceler une faille dans l'Étoile de la Mort. Quand la gigantesque station spatiale entra dans leSystème de Yavin et repéra la base rebelle sur Yavin IV, les pilotes de l'Alliance n'eurent d'autre choix que d'affronter l'Empire. Le rapport de force était ridicule : une trentaine de chasseurs stellaires légers contre la plus puissante station de combat jamais construite dans l'Histoire de la Galaxie. Curieusement, c'est peut-être ce déséquilibre qui joua en faveur de l'Alliance : les officiers impériaux, étaient trop sûrs de leur avantage et seule une poignée de chasseurs TIE fut envoyée pour neutraliser les chasseurs X-wings et Y-wings de l'Alliance. Mais quand il s'avéra que plusieurs chasseurs rebelles quittaient la formation principale pour s'engager dans une tranchée de la station, avec pour objectif un puits d'aération vulnérable, Dark Vador ressentit une menace dans la Force : il décida alors de prendre les commandes de son chasseur TIE x1 personnel, accompagné de ses deux ailiers, les pilotesDS-61-2 et DS-61-3. Dans l'espace, le Seigneur Sith élimina les Rebelles les uns après les autres, pour se retrouver finalement en lutte avec Luke Skywalker. A ce moment, il ignorait qu'il poursuivait son propre fils. Seule l'intervention inopinée de Han Solo, qui détruisit le chasseur d'un ailier de Vador, empêcha ce dernier de presser la gâchette et de tuer le jeune Rebelle. Son vaisseau endommagé par l'impact de son second ailier qui vint le percuter sous le coup de la surprise, le Seigneur Noir mit quelques secondes à reprendre le contrôle de son appareil parti en vrille. Un temps que mit à profit Luke Skywalker, qui tira ses torpilles dans l'objectif. L'Étoile de la Mort et son commandant, ainsi qu'un grand nombre de soldats, d'officiers et de vaisseaux disparurent dans l'explosion. Cette bataille marqua le tournant de la Guerre Civile Galactique.

Après cet échec, Dark Vador se mit en quête du pilote rebelle responsable de la destruction de l'Etoile de la Mort. Il engagea alors plusieurs équipes de chasseurs de primes pour découvrir par tous les moyens l'identité de son nouvel ennemi. Finalement, cette mission fut accomplie sur Centarès lorsque des chasseurs de primes mirent la main sur un pilote rebelle qui s'était vanté imprudemment de connaître le héros de l'Alliance. Sous la torture, il céda et révéla à ses bourreaux le nom de ce dernier : Luke Skywalker. Pour tous, ce nom ne signifiait rien de spécial. Mais le Seigneur Noir comprit immédiatement qu'il s'agissait de son fils. Afin de ne pas ébruiter cette nouvelle, il fit exterminer tous les chasseurs de primes présents sur place, dont une seule représentante, Mala Mala, survécut finalement à la trahison de Vador et parvint, moyennant rétribution, à communiquer cette information à l'Empereur, sur Coruscant. Dès cet instant, Vador se mit en quête de ce fils inconnu, et la poursuite tourna vite à l'obsession.

[modifier] Un blocus à Yavin et la quête de Vador

Alors que l'Empire venait de subir sa plus importante défaite, l'Empereur insista lourdement pour que les Rebelles soient anéantis. Ces derniers étaient encore sur Yavin IV, et commençaient en hâte à se préparer pour repousser un assaut inévitable. En effet, le destroyer stellaire Conqueror, commandé par l'Amiral Quist, fit irruption dans le Système de Yavin à la recherche de vaisseaux rebelles. Et ce fut bientôt un véritable blocus organisé qui enserra les Rebelles. Vador, qui était finalement parvenu à rejoindre les lignes impériales malgré les avaries de son appareil, empêcha ses officiers de raser la base rebelle depuis l'orbite, pour des raisons apparaissant floues à ces hommes habitués à faire parler les turbolasers avant de réfléchir. A la place, le Seigneur Sith ordonna un blocus total du système. La base rebelle fut alors presque totalement coupée du reste de la galaxie. Durant les mois que dura le blocus, les forces rebelles tentèrent plusieurs sorties de manière très discrète. Au cours de l'une de ces missions, le Faucon Millenium, pris en chasse par le Conqueror, échappa à ses poursuivants en s'enfuyant dans un champ d'astéroïdes. L'Amiral Quist subit alors la colère de Vador, qui l'exécuta. Une autre sortie permit à Luke Skywalker de découvrir, presque par hasard, une planète inhabitée et gelée, qui devint par la suite la nouvelle base de l'Alliance après Yavin IV : Hoth. Les raisons pour lesquelles l'Empire n'attaqua pas la base rebelle pendant de longs mois restent à ce jour indéterminées. Dark Vador voulait probablement à tout prix s'emparer de son fils dans le but de le rallier à sa cause, et qu'il voulait éviter au maximum un engagement massif de ses troupes terrestres. Cette hypothèse reste bien sûr incertaine, mais le fait est que, durant le siège du Système de Yavin, il élabora un plan pour attirerLuke dans un piège et l'obliger à quitter Yavin IV. Pour ce faire, il laissa courir le bruit que l'Amiral Griff, en charge de la construction du super destroyer stellaireExecutor, alors en phase finale d'élaboration dans les chantiers navals de Fondor, cherchait à rallier l'Alliance et à divulguer les plans de construction du gigantesque vaisseau amiral aux Rebelles. Malgré les risques évidents, Luke décida néanmoins de rejoindre Fondor et de participer à une soi-disant réunion de conspirateurs. Mais si ces derniers étaient bien réels, certains officiers souhaitant réellement trahir l'Empire, il en était tout autrement de Griff, qui prévint Vador de la venue de Luke Skywalker sur Fondor. Le SeigneurSith rata là sa première occasion de capturer son fils : alors qu'il surprit les conspirateurs avec ses troupes, Luke parvint à s'enfuir avec des plans techniques détaillés de l'Executor. Le jeune héros de l'Alliance parvint en plus à forcer une fois encore le blocus impérial et à retourner sur Yavin IV avec sa précieuse prise de guerre. Vador n'eut pas le temps de penser longtemps à cet échec car l'Executor était enfin opérationnel et il en fit son vaisseau amiral, bien décidé cette fois à prendre la base rebelle de force. Sur le trajet, l'Executor pulvérisa la petite base rebelle installée sur Laakteen, une planète de moindre importance située près de Fondor, et que l'Alliance Rebelle avait investie pour espionner les chantiers navals. Largement surpassés par ce gigantesque vaisseau, les Rebelles furent rapidement anéantis, et l'Executor reprit ensuite sa route vers le Système de Yavin pour s'occuper de la base rebelle qui s'y trouvait.

Sur Yavin IV, les Rebelles savaient que leurs jours étaient comptés, et que l'heure de la retraite avait sonné. Pour forcer le blocus impérial, désormais renforcé par la présence dusuper destroyer, ils durent faire davantage usage de ruse et de diversion plutôt que de force. Et de manière pour le moins ironique, c'est l'officier en charge des opérations, l'AmiralGriff, qui leur donna leur meilleure chance de fuite : en tentant une manoeuvre risquée qui s'avéra catastrophique, il fit sortir plusieurs destroyers de l'hyperespace trop près de l'Executor, qui fut percuté par les vaisseaux en approche. Les dégâts furent immenses : plusieurs destroyers stellaires furent instantanément vaporisés, et l'Executor subit d'importantes avaries et ses boucliers furent rendus inopérationnels. Fort heureusement pour lui, si l'on peut dire, l'Amiral Griff échappa au courroux de Vador car il fut tué dans l'accident. Pour les Rebelles, l'occasion était inespérée : profitant de ces quelques moments de désorganisation totale des forces impériales, ils forcèrent le blocus et parvinrent pour la plupart à s'échapper. Malgré tout, les pertes de l'Alliance ne furent pas négligeables. On pensait alors que le général Jan Dodonna lui-même fut au nombre des tués, mais on apprit plus tard qu'il avait en fait été capturé par les troupes de l'Empire et transféré à bord de la prison Lusankya ( qui est en fait un super destroyer stellaire caché dans un vaste hangar souterrain, sur Coruscant). Une fois de plus, Vador avait laissé son fils lui échapper, et les Rebelles se regroupèrent pour établir leur nouvelle base sur Hoth. Il fallut à l'Empire de longs mois pour en découvrir la localisation.

[modifier] L'Empire contre-attaque

Trois années après la déroute que les Impériaux avaient subi à Yavin, l'Empereur était plus que jamais décidé à venir à bout de la Rébellion. Il ordonna une fois de plus à Vador de faire le maximum pour retrouver la trace de la nouvelle base rebelle et d'en exterminer tous les occupants. Toujours obnubilé par son fils, Vador n'en était pas moins conscient de ses devoirs envers Palpatine. Il ordonna que soient déployés des millions de droïdes sondes Viper à travers la galaxie pour en explorer chaque système. C'est ainsi qu'il découvrit une présence non répertoriée sur la lointaine et glaciale Hoth. Bien que les signes de vie repérés pouvaient aussi bien appartenir à des colons ou des contrebandiers, le Seigneur Sith vit dans laForce que c'étaient bien les Rebelles, dont faisait partie son fils, qui s'y cachaient. Une fois arrivé dans le Système de Hoth, Dark Vador et son Escadron de la Mort, composé de plusieurs destroyers stellaires et de son vaisseau amiral, le super destroyer Executor, entamèrent la Bataille de Hoth. Vador n'était pas prêt à renouveler l'échec du blocus deYavin, et il espérait bien mener une attaque-éclair pour s'emparer de la base rebelle. Malheureusement, ses plans furent contrecarrés par l'incompétent Amiral Ozzel, qui remplaçait l'Amiral Griff depuis la mort de ce dernier. Ozzel, en ordonnant un retour en espace normal trop près de la planète, alerta les Rebelles de la présence de la flotte impériale, qui déployèrent instantanément leur bouclier planétaire, empêchant ainsi tout bombardement. Pour cet ultime acte d'incompétence, Ozzel fut exécuté par Vador. Le capitaine Piett, qui commandait l'Executor, devint amiral en l'espace d'une seconde. Totalement surpassées par les forces impériales, les troupes de l'Alliance tentèrent néanmoins une résistance courageuse à terre. Mais les puissants TB-TT du général Veers maîtrisèrent le champ de bataille et enfoncèrent les lignes rebelles. Lorsque les snowtroopers pénétrèrent dans la Base Echo, c'est le Seigneur Sith en personne qui dirigea ses hommes. Malheureusement pour lui, ses principales cibles, et notamment les occupants du Faucon Millenium, lui filèrent entre les doigts à la dernière minute.

Après que les derniers vaisseaux rebelles en fuite se soient échappés ou aient été détruits par le blocus impérial, Dark Vador reçut dans ses quartiers une communication personnelle de l'Empereur, qui lui annonça la venue d'un nouvel ennemi : le fils d'Anakin Skywalker. Pour de multiples raisons, Dark Vador avait caché la découverte de Luke à son maître. Mis cette fois au pied du mur, il ne put qu'acquiescer lorsque Palpatine lui donna l'ordre de le capturer et de le lui remettre afin qu'il devienne leur allié. A ce moment, Vador ne savait pas que son fils était parti sur Dagobah pour suivre l'enseignement de Yoda, qui vivait reclu depuis la Guerre des Clones. Il décida alors de retrouver les amis de son fils, Leia Organa et Han Solo, pour qu'ils lui servent d'appât. Il mandata pour cela une fois de plus des chasseurs de primes pour retrouver leur trace. Il ne fallut pas longtemps à Boba Fett pour découvrir la localisation des fugitifs, sur Bespin. Leia et ses amis y avaient en effet trouvé refuge, dans la Cité des Nuages administrée par un vieil ami de Solo, Lando Calrissian. Vador se rendit à son tour sur Bespin et captura facilement le petit groupe de Rebelles. Au même moment, Luke, en plein entraînement sur Dagobah, perçut que Leia était en danger. Contre l'avis de Yoda, il décida de se rendre sur Bespin pour lui venir en aide, mais tomba dans le piège que lui avait tendu son père.

Fichier:15SW.PNG
Dark Vador révèle la vérité à Luke: il est son père.
« Non. Je suis ton père. »
―Dark Vador à Luke[src]

Les deux combattants s'engagèrent dans un affrontement au sabre laser. Bien que moins expérimenté que Vador, Luke parvint à accomplir quelques prouesses. Mais face à la puissance du Côté Obscur, il se fit trancher la main droite. Ce dernier lui révéla alors sa réelle identité. En lui révélant qu'il était son père, il lui proposa également de le rejoindre pour terminer sa formation. Ensemble, dit-il, ils pourraient renverser l'Empereur et régner sur la galaxie. Effrondré par cette accablante information, Luke décida de se jeter dans le vide, peut-être poussé par une soudaine intuition. Vador assista à la chute, impuissant puis regagna son vaisseau. Mais Luke n'était pas mort, et le Faucon Millenium arriva à son secours. Lorsque ce dernier sauta dans l'hyperespace, Vador ressentit à travers la Force la présence de son fils, mais ne put l'arrêter.

[modifier] L'organisation du Soleil Noir

Vador dut à ce moment faire face à un nouvel ennemi beaucoup plus rusé et machiavélique qu'à l'ordinaire : le prince Xizor, chef du Soleil Noir, la plus importante organisation criminelle de la galaxie, lui vouait une haine dont les motifs échappaient totalement au Seigneur Noir. Xizor, qui cherchait à s'attirer les faveurs de l'Empereur, voulait non seulement discréditer Vador aux yeux de son maître en le faisant passer pour un incompétent, mais aussi et surtout le tuer. Il avait perdu une bonne partie de sa famille lorsque Vador avait ordonné le bombardement planétaire de sa planète natale, Falleen, afin de masquer les effets d'un accident chimique survenu quelques temps avant dans un laboratoire secret de l'Empire. Pour le chef du Soleil Noir, la mort de son pire ennemi était devenue sa vraie raison de vivre, et les immenses ressources de son organisation pouvaient l'aider à atteindre son but. Vador, de son côté, savait que le prince Xizor était un personnage dangereux mais, ignorant ses vraies motivations, il le sous-estima et prit presque leur rivalité comme un jeu, persuadé lui-même qu'il aura sa peau un jour ou l'autre. L'Empereur était lui plutôt amusé de les voi s'affronter pour s'attirer ses faveurs et se faire plonger l'un l'autre.

Afin d'éloigner Vador et de s'attirer les faveurs de l'Empereur, Xizor informa ce dernier qu'il connaissait la localisation d'une importante base rebelle, dans la ceinture d'astéroïdes deVergesso. Il passa sous silence que cette base était principalement occupée par la société des Transports Ororo, qui était à cette époque l'un de ses concurrents les plus gênants. Il fit ainsi exécuter la sale besogne par Vador, et ce dernier ne put qu'obéir à l'Empereur, qui lui ordonna de commander l'attaque. La bataille qui s'ensuivit fut un véritable carnage : les forces rebelles, en sous-effectif et prises par surprise, furent décimées au cours d'une bataille spatiale dominée par l'Executor et par Vador en personne, qui avait pris les commandes de son chasseur personnel. Mais très rapidement, il se lassa de ces pitoyables adversaires et regagna l'Executor pour laisser ses troupes finir le sale boulot. La Bataille de Vergesso fut un coup terrible porté à l'Alliance, qui ne fut éclipsé que par la cuisante défaite subie quelques temps auparavant sur Hoth. Après cette campagne aussi rapide que victorieuse, Vador regagnaCoruscant pour reprendre le cours de ses investigations. Ce fut finalement le Seigneur Sith qui eut le dernier mot. Alors qu'il se trouvait dans l'orbite de Coruscant à bord de l'Executor, il capta une communication venant de la station spatiale de Xizor, le Poing du Falleen, et ordonnant que Luke Skywalker soit tué. Cet ordre contrevenait directement aux directives de Vador, qui avait précisé à Xizor de ne pas se mêler de cette affaire et surtout pas d'attenter à la vie de son fils. Trop heureux d'avoir enfin l'opportunité de neutraliser son ennemi, Vador ordonna à Xizor de cesser le feu et de se rendre. Après l'expiration du court ultimatum fixé par les forces impériales, et en l'absence de réponse, le Seigneur Sith ordonna à son vaisseau de faire feu sur la station spatiale, qui fut vaporisée. Le prince Xizor, malgré l'absence de preuve indéniable, fut alors considéré comme mort et on n'entendit plus jamais parler de lui. Avec la mort de cet adversaire, et la débandade de son organisation, Vador put s'estimer satisfait, même si Luke était une fois de plus parvenu à lui filer entre les mains.

[modifier] Le Retour du Jedi

Article détaillé : Duel sur l'Etoile de la Mort.

[modifier] Signification

  • Anakin : Peut être traduit par Commencement dans un ancien dialecte germanique. Proche du grec anakainosis qui signifie renouveau. Les Anakim sont une tribu de Nephilim, les géants dans l'Ancien Testament. On peut découper Anakin en Ana-kin ce qui signifie sans parent en anglais et toujours en anglais An-akin qui veut dire un parent. Proche du nom du réalisateur américain Ken Annakin qui est un ami de George Lucas.
  • Skywalker : Sky-Walker veut dire marcheur du ciel, ce qui est l'un des surnoms donnés au dieu nordique Loki. En spiritualité indienne, un daka ou une dakini est un être redoutable qui « se meut dans le ciel ». Les dakinis, plus particulièrement, jouent un rôle crucial dans le tantrisme du bouddhisme Vajrayana.
  • Starkiller (tueur d'étoile) : Starkiller était la première idée de nom de George Lucas pour le fils d'AnakinModèle:Refnec, Luke, avant de changer pour le nom de « Skywalker ». Ce nom fut donné à de nombreux personnages Auxiliaires dont l'apprenti secret de Dark Vador, Starkiller.

[modifier] Interprètes

[modifier] Voix françaises

[modifier] Voix québécoises

Aucune version québécoise n'existe pour l'episode VI.

[modifier] Références

  1. Keeper of the Holocron's Blog - Major Birth Years
  2. Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi
  3. La Databank donne la taille officielle d'Anakin à 1,85 mètre. L'acteur l'incarnant faisait 1,87 mètre.
  4. Databank title.png Darth Vader dans la Databank (lien obsolète; liens de sauvegarde 1 2 sur Archive.org)
  5. La revanche des Sith, adaptation en roman de Matthew Stover
  6. fiche d'Anakin sur Wookieepedia
  7. fiche de Plagueis sur Wookieepedia