An'ya Kuro

De Wookiepédia
Aller à : Navigation, rechercher
Anya Kuro.jpg
An'ya Kuro, dite La Femme Sombre
Informations biographiques
Mort

1 av.BY, Cophrigin 5[1]

Description physique
Espèce

Humaine

Sexe

200px-Symbole venus.png Féminin

Cheveux

bruns, puis gris, puis blancs

Yeux

bleus

Peau

blanche

Informations chronologiques et politiques
Époque(s)
Affiliation
Apprenti(s)
« - Un Jedi ne devrait rien posséder, pas même un nom. J'ai renoncé au mien pour faire preuve d'humilité devant la Force.
- À la place, vous vous êtes laissé appeler "La Femme Sombre". Quel progrès !
 »
―An'ya Kuro et Tholme[src]

An'ya Kuro[5], plus connue sous le nom de La Femme Sombre, est une mystérieuse femme Jedi de l'Ancienne République, aux méthodes d'enseignement brutales et peu orthodoxes, qui côtoyaient le côté obscur. Elle forma plusieurs apprentis parmi les plus durs et pris part à la Guerre des Clones en tant qu'espion.
Elle survécut à l'Ordre 66, mais fut tuée par Dark Vador pendant la Purge des Jedi.

Sommaire

[modifier] Premières années

« Vous étiez An'ya Kuro quand nous étions tous les deux apprentis. Pour être franc, je n'ai jamais bien compris cette histoire de "Femme Sombre". »
―Tholme[src]

On connaît peu de choses sur les jeunes années d'An'ya Kuro. On sait simplement qu'elle fut Padawan en même temps que Tholme, et qu'ultérieurement, elle abandonna son nom pour prendre celui de la Femme Sombre[5].
On sait aussi qu'elle mena une mission avec la Garde Républicaine sur Mon Calamari, commanditée par le sénateur quarren Tikkes, pour démanteler une usine de moteur dirigée par deux contrebandiers quarrens, Lekket et Tallet, qui fut gravement blessé par accident par un tir de laser qu'elle avait dévié[3].

[modifier] Professeur dur pour cas difficiles

Erreur lors de la création de la miniature : convert: no decode delegate for this image format `/tmp/magick-XXyFTQPZ' @ error/constitute.c/ReadImage/533.
convert: missing an image filename `/tmp/transform_1f830be43860-1.jpg' @ error/convert.c/ConvertImageCommand/2940.
Maître et Padawan
« Ces méthodes d'enseignement sont brutales... et dérangeantes ! Pas étonnant qu'on la surnomme la Femme Sombre »
―Even Piell[src]

En tant que Chevalier Jedi, la Femme Sombre était chargée de trouver des enfants doués de talents dans la Force et de les ramener au Temple Jedi de Coruscant. C'est ainsi qu'elle débarqua un jour sur Céréa, où elle avait entendu parler d'un enfant de quatre ans capable de déplacer les objets par son esprit. Elle proposa de ramener le jeune Ki-Adi Mundi pour le former aux arts Jedi, mais les parents du petit s'y opposèrent. Cependant, après l'attaque de leur ferme par des brigands, ils décidèrent de le laisser partir, afin qu'il revienne en tant que Jedi et fasse règner la justice[6].
Mais la formation de Mundi fut finalement attribuée à Yoda, car le Conseil Jedi préférait confier des cas plus difficiles à la Femme Sombre, dont les méthodes d'enseignement étaient dures et frôlaient parfois le côté obscur[2].

Elle forma alors un autre Padawan, qui devint, à l'image de son mentor, un Jedi sombre et mystérieux, même pour les autres Jedi, qui ne connaissaient même pas son vrai nom. Il se faisait appeler Jon Antilles[4].

La Femme Sombre trouva également, dans les bas-fonds de Nar Shadda, une petite fille du nom d'Aurra Sing, et la ramena pour la former. Mais les deux femmes ne furent jamais réellement en phase. Un jour, alors que Aurra était encore un jeune fille, elle fut enlevée par des pirates[5], qui lui firent croire que la Femme Sombre l'avait vendue à eux[7]. Aurra Sing nourrit à partir de ce jour-là une haine farouche à l'égard des Jedi en général et de son ancien maître en particulier, et elle jura sa mort.

Dure leçon

Quant à la Femme Sombre, elle décida de s'exiler sur Cophrigin 5, une planète déserte régulièrement frappée par des pluies de météorites, et qu'elle avait découverte par hasard, pour méditer sur son échec et sur la Force[3]. Elle resta des années en exil, au point que les Jedi la croyaient morte. Là, elle put méditer, se fondre à la Force vive, et repense à son échec dans la formation d'Aurra Sing.

Mais en 32ApBY, elle fit des rêves dans lesquels Ki-Adi Mundi était menacé par une force du côté obscur. Elle vint donc en secret sur Coruscant pour le prévenir, juste avant qu'il ne parte en mission sur Tatooine, où il affronta Aurra Sing et revint avec un Padawan, le Tusken A'Sharad Hett[2]. Ce fut la Femme sombre qui fut chargée de le tester, au cours d'un duel au sabre laser durant lequel elle le provoqua, l'insulta, le poussa à se tourner du côté obscur, ce qu'il ne fit pas, réussissant l'épreuve. Au terme de cet entraînement, Ki-Adi apprit à la Femme Sombre que son adversaire sur Tatooine était Aurra Sing[8].

[modifier] Traque sur Cophrigin 5

Havre de paix sur Cophrigin 5
« Si vous l'affrontez, votre bras sera guidé par une tourmente de sentiments... Le remords... L'incertitude... Le désir de faire taire la voix qui vous dit que vous avez échoué... Vis-à-vis d'elle... De l'Ordre Jedi... De vous-même... Aurra Sing est un fantôme qui vous hante depuis trop longtemps. »
―Mace Windu à la Femme Sombre[src]

Deux ans plus tard, alors qu'Aurra Sing venait de tuer deux Jedi, le Conseil Jedi décida de lancer une expédition pour la retrouver. La Femme Sombre se proposa mais le Conseil le lui interdit, au vu de sa trop grande implication personnelle, et envoya Ki-Adi Mundi, son Padawan A'Sharad Hett, et Adi Gallia.
La Femme Sombre retourna donc s'exiler sur Cophrigin 5, sans savoir qu'elle était devenue la prochaine cible de son ancienne apprentie. En effet, Aurra avait été engagée par les contrebandiers quarrens pour l'éliminer, ainsi que le sénateur Tikkes.
Ce dernier arriva sur Cophrigin 5 avec Ki-Adi, Adi et A'Sharad, et sa garde personnelle. Les gardes du corps tombèrent les uns après les autres dans les pièges mortels tendus par la chasseuse de primes, Adi Gallia fut blessée par l'explosion d'une mine, et la Femme Sombre reçut un tir de blaster d'un des gardes du corps quarren qui l'avait prise pour leur agresseur. Ki-Adi alla lui porter secours et A'Sharad Hett se retrouva à affronter seul Aurra. Il dut faire appel à des sentiments de colère et de haine pour la vaincre. Une fois le combat fini, il demanda à quitter l'Ordre Jedi, car il n'avait plus confiance en lui, mais la Femme Sombre proposa de le former et de l'aider à surmonter cette obscurité qu'il avait en lui. Le jeune Tusken devint alors son Padawan[3].

[modifier] Infiltration sur Devaron

[modifier] Extinction

[modifier] Sources

  1. Ron Marz et Claudio Castellini, Le Ccté obscur 5 : Le destin de Dark Vador, Delcourt, 2005, Extinction
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Timothy Truman et Rick Leonardi, Star Wars, la saga en BD 6, Delcourt, 2007, Outlander
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 Timothy Truman et Davidé Fabbri, Le côté obscur 8 : Aurra Sing, Delcourt, 2007, Traquée
  4. 4,0 et 4,1 Haden Blackman et Briang Ching, Clone Wars 2 : Victoires et sacrifices, Delcourt, 2004, Dans le rayon de l'explosion
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 4 : Lumière et ténèbres, Delcourt, 2004
  6. Jan Strnad et John Nadeau, Star Wars Episode I n°2 : Anakin Skywalker, Delcourt/Génération Comics, 1999, Voeu de justice
  7. Dean R. Motter et Isaac Buckminster Owens, Star Wars la saga en BD HS n°2, Delcourt, 2008, Le chant d'Aurra Sing
  8. Timothy Truman et Tom Lyle, Star Wars la saga en BD n°11, Delcourt, 2008, Émissaires à Malastare